Bonnes Tables

Mimosa 19.10.21

imprimer
   

mimosa

Pour conclure

À croire que Paris se regarde à nouveau dans la glace des grands cafés et autres brasseries chics. L’automne en est plein – certains réussis, d’autres snobs – et quitte à fréquenter, autant traverser la cour comme le miroir de l’à nouveau éminent Hôtel de la Marine et de son Mimosa. Dans un de ses décors à poser dans Vogue, Jean-François Piège, associé au Moma Group, prouve que la Méditerranée est bien soluble du côté de la Concorde (beignets de légumes crissants de légèreté, poulpe grillé aux pois chiches) et, plus gonflé encore, que la rustique cuisson au feu de bois peut jouer les mondaines. Ainsi cette braise fameuse à attendrir une grosse boulette de viande, hachée épaisse, cuite rosée, ravie de se fondre dans une liaison tomate-burrata, épatante à faire sauce.

Un plat : le panetone et agrumes confits façon pudding, glace à la fleur d’oranger.

Un vin : côtes-du-Rhône, domaine Gramenont, 2020.

Une table : la 226.

Service : d’une souplesse toute citadine.

La note, svp ! Entre 80 et 100 euros.

Où et quand ? 2, rue Royale (VIIIe). Tél. : 01 53 93 65 52. Tous les jours. Métro : Concorde.

Parking : Indigo (place de la Concorde, 8e).

Emmanuel Rubin