Bonnes Tables

Aux Lyonnais 19.10.21

imprimer
   

aux lyonnais

Pour négocier

Depuis la Brazier, on savait la postérité des mères lyonnaises et voilà que l’on découvre le culot d’une môme, Marie-Victorine Manoa, qui, du côté de ces Lyonnais, rare bouchon de Paris, ne s’en laisse pas compter par le patrimonial et chahute joliment le Jésus, la quenelle, la volaille au vinaigre, le baba chartreuse et la tarte bressane. Tous là au garde-à-vous de la carte, prêts à en découdre mais rafraîchis dans leur registre, d’une calorie plus contemporaine, installant la croque de frais légumes mandolinés dans la salade de lentilles, des artichauts au verjus sur les oreilles de cochon grillé, cocos, épinards et reines-claudes avec le cochon d’Ardèche jusqu’au fenouil dans les bugnes. Autant vous dire que tout l’authentique 1900 du décor se retrouve une belle saison.

Un plat : le sabodet travaillé au poulet de raison.

Un vin : rouge Santenay, vieilles vignes Muzard.

Une table :  la 14.

Service : roulez jeunesse !

La note, svp ! Env. 50 euros. Menu (déj) à 28 euros.

Où et quand ? 32, rue Saint Marc (IIe). Tél. : 01 42 96 65 04. Fermé dimanche soir, lundi et mardi. Métro : Grands-Boulevards.

Parking : Indigo Bourse (31 bis, rue Vivienne, 2e).

Emmanuel Rubin