Bonnes Tables

Gemellus 18.07.22

imprimer
   

gemellus

Pour conclure

Du côté de ce VIIe des esplanades, des longues avenues et de ces hautes façades où l’on devine la belle éducation des intérieurs, les jumeaux de ce Gemellus installent une première adresse où le plafond goûte le lustre et la moulure, tandis que les pieds de table se plaisent aux épaisseurs de moquette. On y a un peu ce sentiment que le décor d’un appartement du dessus est descendu, ici, faire restaurant. Et c’est bien une certaine idée de la gastronomie bourgeoise qui se revendique au fil d’une carte bien disposée. Les ravioles de foie gras s’autorisent une émulsion céleri-champignons, savante à ménager la croque et la caresse. Bel effet d’une cloche de verre soulevée sur les fumées d’un maquereau mariné, avocat, pickillos et wasabi. Jusqu’à l’ombrageux de ce soufflé cacao que viennent éclaircir crème fouetté sans sucre et sorbet yaourt. Un repas comme au charme discret de la courtoisie.

Un plat : pithiviers de lotte, coulis de cresson rafraîchi d’estragon et jeunes épinards au beurre.

Un vin : chinon rouge Les Pensées de Pallus, chez Bertrand Sourdais.

Une table : la 8 !

Service : cordial et diplomate.

La note, svp ! Env. 70 euros à la carte. Menus à 27 euros (déj), 49 euros (en 4 services) et 69 euros (6 services).

Où et quand ? 37, avenue Duquesne (VIIe). Tél. : 01 45 55 87 57. Fermé samedi et dimanche.

Emmanuel Rubin