Bonnes Tables

Dante 18.09.23

imprimer
   

dante

Pour conclure

Pour ceux qui auraient du retard à l’allumage en cet automne fébrile et ne savent plus vraiment de quel bois (blond) sont faits les bistrots très contemporains et très parisiens, celui-ci comme une piqûre de rappel. Le chef est une cheffe, et sa tête bien faite, la rue est de Paradis, où le bourgeois rebelote la bohème, la table est sans nappe, mais l’assiette, pleine de céramique. Le menu, lui, tapasse des recettes en morse, mais le velouté de cosse de petits pois et crème montée aux quatre épices, les huîtres - livèche - kiwi, tomate brûlée - vanille et l’agneau - jus corsé - labneh rappellent que des retrouvailles, fussent-elles bistronomiques, n’ont jamais meilleur goût que lorsqu’elles se font en douceur. 

Un plat : raviole de pata negra et piment.

Un vin : Petite étoile, grenache blanc.

Une table : la 9.4.

Service : svelte et charmant.

La note, svp ! Formules (déj) à 22 et 27 euros. Entre 30 et 45 euros.

Où et quand ? 14, rue de Paradis, Paris (Xe).

Tél. : 01 45 23 57 98. Fermé dimanche et lundi.

Emmanuel Rubin