Bonnes Tables

Mallory Gabsi 18.04.22

imprimer
   

MAL GAB

Pour conclure

Place à l’une des fortes têtes de Top Chef, demi-finaliste de la saison 11, qui ne se fatigue d’ailleurs pas à baptiser son premier restau autrement que par son nom, Mallory Gabsi. Place, dans l’entre soi des Ternes, à cette double salle rousse de boiseries avec les tables dans leur marbre, la cuisine ouverte en grand écran, le service en tablier plein cuir et le repas sans carte, sans choix, direct au made in Mallory. À chaque assiette, 5, 4, 3, 2, 1, levez les bras, ouvrez les yeux, voici une cuisine propice à la surprise et au passe-passe, revendiquant le créatif, la sauce alternative, l’arbousier coulant sur le cœur de saumon, le haricot noir fermenté sur un bonbon de foie gras et le sapin enfiévrant le bœuf en même temps que la langoustine. La fougue d’un futur grand ?

Un plat : bœuf Wagyu (élevé en France), langoustine, sapin baumier.

Un vin : un intrigant blanc grec, Sous le Végétal 2019, dépêché de l’île de Samos, signé Jason Ligas et Patrick Bouju.

Une table : disons deux avec 71, dans la première salle, et celle en alcôve, dans la seconde.

Service : joueur à ménager les surprises.

La note, svp ! Menus à 55 e (déj), 69 e (quatre séquences), 110 e (six séquences) et 170 e (en accord mets et vins).

Où et quand ? 28, rue des Acacias, Paris (XVIIe). Tél. : 09 52 96 09 99. Fermé dimanche et lundi. Métro : Argentine.

Parking : Indigo (28, avenue des Ternes, VIIIe).

Emmanuel Rubin