Bonnes Tables

Le Matré 16.03.23

imprimer
   

MATRE

Pour négocier

Dans une de ces rues qui font encore les zébrures de Montmartre, un de ces une pièce-cuisine qui s’essaie encore à tenir les murs d’une bistronomie désormais trop souvent dans sa caricature. Sur ce coup, ne pas bouder, ni mégoter les murs grattés dans le sensible, la courbe des chaises invitant un Bauhaus au bistrot, le chef (Lucas Tresse) appliqué à son comptoir de fourneaux, la carte inspirante et un quarteron d’assiettes lumineuses à verser de l’air du côté de recettes en bon sens terre à terre (ragoût de légumes de printemps en bouillon épicé Tom Yum, mousse d’artichaut, salers et champignons de Paris, couteaux à la plancha, cébettes, poivre vert, poireaux frits, glace caramel beurre salé, pomme confite au calvados, noix du Brésil, noisette). Tout y est : la bonne main, la bonne mise, la belle surprise.

Un plat : épaule d’agneau confite, purée de patate douce, courges rôties, kales, jus persillé.

Un vin : un rouge côtes du Rhône, Combe au Mas, Rigaou, Ventoux 2021.

Une table : la 5.

Service : tout en pudeur.

La note, svp ! Env. 35-45 euros à la carte, menus (déj, sem.) à 24 et 28 euros.

Où et quand ? 42, rue Véron, Paris (18e). Tél. : 01 53 41 15 40. Fermé mardi.

Emmanuel Rubin