Bonnes Tables

Coco 03.06.19

imprimer
   

Pour conclure

La plupart du temps, lorsqu’une table s’incruste à un monument, les murs se vengent et la table vire au fiasco. Petit caprice des paradoxes, c’est pourtant l’exact contraire que révèle cette Coco fraîchement poussée au flanc de l’Opéra Garnier. Voilà un de ces lieux épatants à faire scène. Des verts, des bronzes, des marbres décoincés, des pluies végétales, des tables en esprit de salon prolongés, dehors, d’une terrasse offrant comme un jardin à Garnier tout en donnant du talent à un public qui le lui rend bien. Vu de l’assiette, reconnaissons un heureux mimétisme avec les orchestres d’opéra. Ceux-là souvent discrets, pas ramenards, assumant la fosse pour mieux servir les caprices de diva. Ici, des entrées délicieusement demi-mondaines (tartare de filet de bœuf, caviar impérial et crémeux d’ormeaux), des plats de bonne mise (pasta casarecce, coques et beurre acidulé) d’autres en tenue de gala (côte de veau, langouste snackée) et des desserts ornementaux, roulant chariot.

 Un plat : au diable la pudeur, la langouste grillée servie en salle.

Un vin : plutôt cocktail, le Gentiana (whiskey rye infusé au poivre, italicus, Suze, bitter pamplemousse).

Une table : en mezzanine les jours de pluie, en terrasse, les jours de ciel bleu.

Service : élancé et surtout bien accompagné, en nocturne, d’un inattendu trio de guitariste.

La note, SVP ! Mondaine, env. 80-100 euros.

Où et quand ? 1, place Jacques-Rouché, (IXe). Tél. : 01 42 68 86 80.

Parking : voiturier. 

Emmanuel Rubin
Reuters Events ESG Investment 2021
Coordonnées
1, place Jacques-Rouché,
75009 PARIS
Tél. : 01 42 68 86 80

Magazine à la une