Accueil > Bonnes tables > La Sirène de Lorette

Bonnes Tables

La Sirène de Lorette 15.11.19

imprimer
   

Pour négocier

Il y avait jusqu’alors une Petite Sirène de Copenhague qui portait le charme discret de la Scandinavie, il y a désormais une Sirène de Lorette qui, en un bistrot de poche aux murs nus comme toile blanche, s’essaie à retrouver l’esprit Nouvelle Athènes. Comme on parlait d’humeur montparnos ou de gouape Montmartre, la Nouvelle Athènes, c’était le Pigalle des insouciances où, derrière les belles façades, les artistes et beaux esprits jouaient leur bohème fin de siècle. Et si aujourd’hui, le public se cherche encore un peu, les assiettes (et ceux qui les font, et ceux qui les portent) ont déjà trouvé une jolie faim de saison. Voilà une cuisine d’un naturel qui n’interdit ni l’adresse, ni l’à-propos, particulièrement primesautière lorsque l’iode s’en mêle. Une bonne vague !

Un plat : Tartare de bœuf fumé au foin et haddock.

Un vin : grolleau vendéen de chez Mourat.

Une table : La 3, côte banquette.

La note, SVP ! Menus (déj.) à 24 et 29 €. Carte env. 40-50 €.

Où et quand ? 47, rue Notre-Dame-de-Lorette (IXe). Tél.: 01 45 26 66 66. Fermé dimanche et lundi.

Parking

Emmanuel Rubin
Reuters Events ESG Investment 2021
Coordonnées
47, rue Notre-Dame-de-Lorette
75009 Paris
Tél. : 01 45 26 66 66

Magazine à la une