Bonnes Tables

Chardenoux 28.03.19

imprimer
   

Pour négocier

En voilà deux qui se sont bien trouvés : le Chardenoux, vieux briscard de bistrot bastochard, et Cyril Lignac, (belle) gueule de proue de la gastrocratie contemporaine. Lignac a peut-être même son Chardenoux dans la peau. D’abord parce qu’il la lui a sauvée, dix ans plus tôt, et parce qu’il lui en offre, aujourd’hui, comme une seconde. Que l’on se rassure, on y dévore encore la Belle Époque et ses spécialités de verre gravé, de lambris floraux, de miroir et de marbré qu’une jeune école s’est vertueusement appliquée à rafraîchir. En revanche, dans l’assiette, voilà secouées habitudes et nostalgies. Exit les recettes soulevant la fonte à cocotte, les plats de naguère et ceux roulant le « r ». Lignac en finit avec cette légende pour cavaler, avec un certain brio, vers le siècle des coquillages cuisinés, des crus-cuits, des terre-mer et des nouvelles taquineries de comptoir (galette tourteau-avocat, lobster roll). Une cave encore, mais des cocktails surtout et voilà l’affaire repartie pour un tour.

Un plat : encornet, chorizo et piment d’Espelette.
Un cocktail : Midnight in Paris (vodka hibiscus, framboise fraîche, rinquiquin, jus de citron).
Une table : côté banquette.
Service : frais pimpant.
La note, SVP ! Env. 50-70 euros
Où et quand ? 1, rue Jules-Vallès, (XIe). Tél. : 01 43 71 49 52. Tous les jours.
Parking : Ledru-Rollin Parking (121, avenue Ledru-Rollin).

Emmanuel Rubin
Reuters Events ESG Investment 2021
Coordonnées
1, rue Jules-Vallès
75011 Paris
Tél. : 01 43 71 49 52

Magazine à la une