Accueil > Deals > Foodles

DEALS

Foodles

Vous n'êtes pas identifié. Seuls les menus Guide PE et Grands Prix sont en accès libre. Vous disposez donc du formulaire de recherche en mode "démonstration". Pour accéder à la version complète de celui-ci, veuillez saisir vos identifiant et mot de passe en haut à droite, ou rendez vous sur la page Abonnement pour vous abonner.

LÉGENDES
  • Valeur : equity value pour le LBO, deal value pour le venture/dév.
  • M&A : conseil M&A
  • B : brokers, banques introductrices
  • J : conseil juridique
  • A : audit financier
  • F : audit fiscal
  • S : audit social
  • AS : audit stratégique
  • D : dette (senior ou globale)
  • M : mezzanine
  • SL : second lien
  • JD : juridique dette
  • Notes : les LBO comprennent les MBO, MBI, build-ups, etc. les investisseurs sont désignés par le (plus récent) nom de la société de gestion
  • ESG : Environnement, Social, Gouvernance
Rechercher un deal

Private Equity Magazine
Le journal des professionnels du capital investissement
LÉGENDES
  • Valeur : equity value pour le LBO, deal value pour le venture/dév.
  • M&A : conseil M&A
  • B : brokers, banques introductrices
  • J : conseil juridique
  • A : audit financier
  • F : audit fiscal
  • S : audit social
  • AS : audit stratégique
  • D : dette (senior ou globale)
  • M : mezzanine
  • SL : second lien
  • JD : juridique dette
  • Notes : les LBO comprennent les MBO, MBI, build-ups, etc. les investisseurs sont désignés par le (plus récent) nom de la société de gestion
  • ESG : Environnement, Social, Gouvernance
RESULTATS DES DEALS
Cliquez sur une ligne pour afficher le détail
Date
Valeur (M€)
Type
Cible
Investisseurs (% du capital)
Cédants (% du capital)
Pays
 
17/09/2021
VT (M€) : 31
Venture
Foodles
InfraVia , Bpifrance , Creadev , DN Capital , Adelie Capital
France
Secteurs :
Services autres

CA (M€) : NC
CONSEILS :
CONSEILS :
 

Les fonds Growth d’InfraVia et Large venture de Bpifrance entrent au capital de Foodles à l’occasion de sa série B de 31 millions d’euros. Ils sont suivis par les actionnaires historiques de la start-up spécialisée dans les « cantines digitales » - Creadev, DN Capital et Adelie - qui lui ont apporté 9 millions d’euros en 2019. L’opération avait alors permis de sortir le corporate Elior. Les VC sont désormais majoritaires au capital. Fondé en 2015, Foodles crée des recettes de plats, dont il délègue la confection à des traiteurs, et les livre à des entreprises chez qui l’équipe a précédemment installé des frigidaires connectés. Née sur le marché des TPE/PME et en Ile-de-France, la start-up a élargi sa base de clientèle vers les entreprises de toute taille et des institutions publiques et est désormais active dans une quinzaine de villes françaises. Son ambition est maintenant de se lancer en Europe : un pays sera ouvert début 2022 et un second dans les premiers mois de 2023. Par ailleurs, Foodles a vu naître après la crise sanitaire le marché du remplacement de services de restauration collective et souhaite se positionner dessus. La société compte aujourd’hui 130 salariés, elle n’est pas encore rentable mais chacun des sites équipés par sa solution dégage une marge de 30% à 40%.

Date : 17/09/2021
Valeur (M€) : VT (M€) : 31
Type : Venture
Cible : Foodles Cliquer pour afficher
Secteurs :
Services autres

CA (M€) : NC
Pays : France
Les fonds Growth d’InfraVia et Large venture de Bpifrance entrent au capital de Foodles à l’occasion de sa série B de 31 millions d’euros. Ils sont suivis par les actionnaires historiques de la start-up spécialisée dans les « cantines digitales... Cliquer pour afficher

Les fonds Growth d’InfraVia et Large venture de Bpifrance entrent au capital de Foodles à l’occasion de sa série B de 31 millions d’euros. Ils sont suivis par les actionnaires historiques de la start-up spécialisée dans les « cantines digitales » - Creadev, DN Capital et Adelie - qui lui ont apporté 9 millions d’euros en 2019. L’opération avait alors permis de sortir le corporate Elior. Les VC sont désormais majoritaires au capital. Fondé en 2015, Foodles crée des recettes de plats, dont il délègue la confection à des traiteurs, et les livre à des entreprises chez qui l’équipe a précédemment installé des frigidaires connectés. Née sur le marché des TPE/PME et en Ile-de-France, la start-up a élargi sa base de clientèle vers les entreprises de toute taille et des institutions publiques et est désormais active dans une quinzaine de villes françaises. Son ambition est maintenant de se lancer en Europe : un pays sera ouvert début 2022 et un second dans les premiers mois de 2023. Par ailleurs, Foodles a vu naître après la crise sanitaire le marché du remplacement de services de restauration collective et souhaite se positionner dessus. La société compte aujourd’hui 130 salariés, elle n’est pas encore rentable mais chacun des sites équipés par sa solution dégage une marge de 30% à 40%.