Accueil > actus > Les créanciers d’Antalis abandonnent plus de 60% de leur mise

Actus

Les créanciers d’Antalis abandonnent plus de 60% de leur mise 03.04.20

« Antalis devait absolument s’adosser à un nouvel actionnaire, idéalement industriel, ou être repris dans le cadre d’un lender-led par ses créanciers. Tous les scénarios étaient sur la table », Saam Golshani et Alexis Hojabr, associés chez White & Case
© D.R.
Saam Golshani (à gauche) et et Alexis Hojabr conseillaient les créanciers d'Antalis
Les fonds et banques prêteurs du groupe Antalis auraient pu en prendre les clés ; ils ont préféré abandonner une partie de leurs créances. Ce pool, composé de Kartesia, CVC, Cheyne Capital,...
Le contenu de cet article est réservé aux abonnés
Reuters Events ESG Investment 2021

Magazine à la une

7